banniere
 
 
 




un exemple : la commune de Grigny

QU'EST-CE QU'UN ABC ?

 

Il s'agit d'un Atlas de la Biodiversité Communale


C'est un document qui recense toute la biodiversité présente sur le territoire d’une commune. Le but de cette démarche est d’aider la ville à mieux gérer et entretenir ses espaces naturels et intégrer la préservation de sa biodiversité dans l’aménagement de son territoire. Un ABC fait donc la synthèse des connaissances naturalistes d’une territorialité, mais comprends aussi la cartographie des différents habitats et de la répartition des espèces. Ainsi de nouveaux enjeux écologiques peuvent être identifiés, la Trame Verte et Bleue, voire Noire et Brune, mises en place ou consolidées, et un nouveau panel d’actions de préservation du patrimoine naturel définis. Cette valorisation passe également par la prise de conscience et la sensibilisation des citoyens à la richesse de leur territoire. Ainsi, les sciences participatives et toute action permettant d’intégrer les habitants dans la démarche sont mises à l’honneur lors de la réalisation d’un ABC.

Voyez ci-dessous la définition d'un ABC par l'OFB

 

Grigny est une commune du sud-est de l’Essonne, de 28 265 habitants, s’étendant sur 4,87 km² et dotée d’un patrimoine naturel exceptionnel. En effet, elle dispose de 70 hectares de plans d’eau dont une portion fait partie de la ZNIEFF de la Vallée de Seine de Saint-Fargeau à Villeneuve-Saint-Georges, de bords de Seine préservés de l’urbanisation, de nombreux espaces boisés et d’espaces classés "Espaces Naturels Sensibles" du Département.

Faisant partie de la Communauté d’Agglomération "Grand Paris Sud Seine Essonne Sénart", Grigny est la commune qui regroupe le plus de données floristiques et faunistiques géolocalisées. Cependant, la majeure partie des informations concerne les oiseaux, et on se rend compte que le reste des taxons est très peu connu.

Février 2022

Ainsi, la commune a fait appel à NaturEssonne afin d’acquérir de nouvelles connaissances sur la biodiversité présente sur son territoire. Notre mission est de recenser plus particulièrement la flore, notamment les espèces exotiques envahissantes, les rhopalocères (papillons de jour), les odonates (libellules et demoiselles), les orthoptères (criquets, sauterelles et grillons), les reptiles (serpents et lézard), les amphibiens (grenouilles et crapauds) et les chiroptère (chauve-souris). L’objectif est également d’évaluer l’état de conservation des habitats afin de donner à la commune des axes de stratégie de gestion et ainsi lutter contre l’érosion de la biodiversité.

source : le site de la commune de Grigny

 

crédit photo NaturEssonne   crédit photo NaturEssonne

 

crédit photo INPN   crédit photo NaturEssonne   crédit photo NaturEssonne


Septembre 2022

Nous arrivons à la fin des inventaires faunistiques et floristiques printemps/été. En effet d’ici la fin septembre nous aurons terminé les prospections entomologiques et floristiques. De jolies découvertes ont été faites, notamment avec l’Alyte accoucheur (Alytes obstetricans) et le Triton palmé (Lissotriton helveticus) autour des lacs de Grigny-Viry-Chatillon. Un papillon plutôt atypique a été observé au niveau du cimetière de Grigny : Le Brun du Pélargonium (Cacyreus marshalli), sûrement importé via les plantes ornementales présentes sur les tombes. Ce lépidoptère provient de l’Afrique et est largement observable dans le sud de la France. Côté botanique, la Tulipe de gaule (Tulipa sylvestris) est toujours présente depuis quelques années dans un lieu privé au nord de Grigny. Plusieurs prospections faites par la LPO nous ont permis d’identifier les libellules et les demoiselles du pourtour des lacs. De nombreuses animations avec les habitants (enfants et adultes) ont été réalisées par les stagiaires de NaturEssonne, les salariées et les bénévoles. Les chargées d'études de l'association vont poursuivre ces animations, ainsi que les inventaires, jusqu’en 2023.
Maintenant nous nous concentrons sur le livrable de l’ABC qui sera à rendre fin 2023.

Nous remercions encore la mairie de Grigny et tous les collaborateurs qui restent joignables et à l’écoute à n’importe quel moment. Ils nous facilitent grandement les déplacements dans des lieux privés, ce qui a permis de répertorier jusqu'à aujourd'hui plus de 300 espèces végétales. En septembre aura lieu une pêche électrique organisée par la Fédération de Pêche. En octobre nous poserons 3 nichoirs à Chouettes effraies à l’aide des élèves des classes maternelles et élémentaires, qui en assureront le suivi.

Cétérach officinal [Asplenium ceterach   Triton palmé

Leste verte   Tulipe sauvage [Tulipa sylvestris]

animation scolaire

© Copyright 2009 - 2022 NaturEssonne -   Mentions légales  -   Plan du site  -   Crédits